L' Indonésie
Description

Le premier caféier de l'Indonésie était de l’espèce arabica importée par les Hollandais vers 1690. Depuis lors, la culture du café en Indonésie a connu une histoire mouvementée. Les plantations sont gérées par deux structures: 90 % des producteurs sont de petits fermiers et 10 % sont des plantations nationales (PTP). Il y a plus de 300 exportateurs, une trentaine ayant une importance économique. Les zones de production connues se répartissent sur l’ensemble de l’archipel : Sumatra (Mandheling), Sulawesi, Java, Flores, Kalimantan, Timor.  
 
Les aires de culture se situent entre 600 et 2500 mètres d’altitude. 80 % des espèces cultivées sont les robustas, à des altitudes comprises entre 600 et 1100 mètres. Les arabicas constituent 20 % du volume des exportations. Ils sont cultivés à des altitudes comprises entre 1000 et 2500 mètres. 
 
La récolte a lieu pendant toute l'année, en raison de la grande diversité des espèces, des conditions climatiques et des altitudes. Dans le Nord, la récolte a essentiellement lieu de décembre à mars, dans le Sud, plutôt de mai à septembre. On récolte à la main. Après la récolte, 90 % des robustas subissent un traitement par la voie sèche. Quelques variétés des robustas et les arabicas subissent cependant un traitement par la voie humide (AP, WIP). 
 
La classification des cafés en provenance de l'Indonésie s’effectue en 7 niveaux par « degré » de 1 à 6 selon le nombre de défauts.  
 
Production de l'année de récolte 2013/14 en sacs de 60 kg: 9'500’000